Derniers sujets
» course 2017
CR Raid Centrale Paris EmptyLun 26 Juin 2017 - 13:22 par Stouff

» Marion - absente
CR Raid Centrale Paris EmptyMer 21 Juin 2017 - 13:17 par Elena

» Vend dossard étape du tour
CR Raid Centrale Paris EmptyLun 12 Juin 2017 - 22:29 par Camille

» AinTriMan 5-6 août 2017 - Le tri à toutes les sauces
CR Raid Centrale Paris EmptyLun 29 Mai 2017 - 23:12 par Océane

» Vélo dim 28/5/17
CR Raid Centrale Paris EmptyVen 26 Mai 2017 - 21:35 par Tonio

» CORVEE TRI 2017
CR Raid Centrale Paris EmptySam 20 Mai 2017 - 9:11 par Stouff

» TRI de Rumilly
CR Raid Centrale Paris EmptyVen 5 Mai 2017 - 11:43 par Bruno C

» Réunions 2017
CR Raid Centrale Paris EmptyMer 3 Mai 2017 - 20:28 par Stouff

» CHALLENGE HYDRO 2016/2017
CR Raid Centrale Paris EmptyMar 25 Avr 2017 - 19:48 par Tonio

» Is a medical certificate needed for athletes from USA?
CR Raid Centrale Paris EmptyJeu 13 Avr 2017 - 16:31 par Lucero

Novembre 2019
LunMarMerJeuVenSamDim
    123
45678910
11121314151617
18192021222324
252627282930 

Calendrier Calendrier

Rechercher
 
 

Résultats par :
 


Rechercher Recherche avancée


CR Raid Centrale Paris

Aller en bas

CR Raid Centrale Paris Empty CR Raid Centrale Paris

Message par Pauline B le Mer 15 Mai 2013 - 18:49

Si certains sont intéressés par le récit long et ne craignent pas de s'endormir en route... j'en ai un disponible avec photos, mais là j'ai eu la flemme de les insérer !

Raid Centrale Paris du 5 au 10 mai 2013
Pyrénées Orientales

Présentation du Raid Centrale Paris

Le Raid Centrale Paris, est une association de plus de 80 élèves-ingénieurs de l'Ecole Centrale Paris, âgés d’une vingtaine d’années et réunis autour d'un projet fort : organiser chaque année un grand raid sportif multisports étudiants-entreprises.
Cette compétition rassemble chaque année 200 concurrents, prêts à relever le défi de parcourir 250 km de course avec plus de 8 000 m de dénivelé positif sur cinq jours, à la seule force des bras et des mollets, en course à pied et en VTT. Des « acti-funs » viennent également agrémenter le parcours : canoë, escalade, biathlon…
Le Raid Centrale Paris se court en équipe mixte de quatre personnes, avec au minimum une fille dans l’équipe.

Edition 2013
Cette année, l’édition du Raid Centrale Paris propose de rallier Font-Romeu à Collioure dans les Pyrénées Orientales du 5 au 10 mai 2013.
Appelée par un collègue du groupe auquel j’appartiens (EGIS) pour monter une équipe au sein de la société, je prends part à l’aventure avec 3 collègues (appartenant à différentes filiales) que je ne connaissais pas : Geoffray, Adriaan et Emeric . Nous serons l’équipe n°8.

Jour J0 – Mise en bouche et en jambes – Dimanche 5 mai
Départ de Lyon en train à 7h00 jusqu’à Perpignan où une navette nous conduit jusqu’à Font Romeu à pour une première rencontre étudiants-entreprises.
Une première épreuve nous attend : 18km non chronométrés en VTT pour rejoindre Matemale, histoire de se dégourdir les jambes après le transport et de tester les vélos mis à notre disposition pour le raid.

J1 – Fuir le Capcir pour le Conflent Brulant – Lundi 6 mai

Le réveil du jour 1 se fait dans le froid, les tentes ont gelé, une pellicule de givre recouvre le paysage. On tente de se réchauffer en guettant les premiers rayons du soleil, et en enfilant nos combinaisons néoprène pour la première étape du jour : le canoë.
Les concurrents ont fière allure au départ vêtus de leur combinaison et de leur casque de VTT ! cheers
La course s’élance au son de la fanfare pour 500m avant de rejoindre les rives du lac de Matemale, d’enfiler un gilet de sauvetage, d’attraper une pagaie et de retrouver son canoë pour traverser le lac. Le parcours est très raccourci, car le moteur des bateaux a apparemment gelé et que la bouée autour de laquelle il fallait tourner n’a pas pu être mise en place !

Arrivés sur l’autre bord, le chrono est arrêté dix petites minutes, le temps d’adopter une tenue adéquate pour la course à pied et de s’élancer pour 14 km de trail qui nous conduiront au point culminant du raid à 1732m.
Nous atteignons le check point 1 où nous attendent nos VTT. Le profil est plutôt descendant jusqu’au check point 2 à Nyer, où une pause de 30mins bien méritée permet de recharger les batteries avant de s’élancer pour 13 km dont une bonne montée de 400m de D+ toujours sur nos vélos.
Les garçons m’aident bien et nous remontons de nombreuses équipes avant d’atteindre avec bonheur le col et de s’attaquer à la descente qui nous conduit jusqu’au check point 3 au Coll des Fins où nous délaissons en partie nos vélos. En effet, 3 km de run and bike (il faut se partager 2 vélos pour 4) nous attendent jusqu’à Sahorre où nous récupérons un roadbook pour terminer à pied les 5 derniers km qui nous séparent de l’arrivée à Vernet-les-Bains, tout en restant attentifs aux balises qu’il faut relever.

J2 – Le Canigou n’en fait qu’à sa Têt – Mardi 7 mai

Le départ de la journée est donné en VTT en ordre inverse du classement. Nous nous élançons donc 17ème en partant de la fin pour 16 km en attaquant par une bonne montée !
Nous atteignons le check point 1, situé dans un magnifique endroit, à l’abbaye Saint-Michel de Cuxa. Après cette petite pause, nous franchissons avec plus ou moins d’élégance Rolling Eyes , et plus ou moins mouillés un gué et rallions au terme de 8 km le check point 2, après une montée et une descente un peu caillouteuse qui offre cependant un beau point de vue sur Villefranche-de-Conflent.
Là, nous attend une petite course d’orientation au score de 20 minutes (trouver le maximum de balises en un temps limité de 20 minutes, chaque minute de retard comptant ensuite en pénalité). C’est l’occasion de faire un peu de tourisme dans cette belle ville fortifiée, en explorant les moindres recoins des remparts et des ruelles.
C’est ensuite le moment de refaire le plein d’énergie avant de s’élancer pour 14 km de trail et une rude montée sous le soleil pour surplomber la ville et redescendre ensuite sur Prades.
L’arrivée devait s’effectuer en rafting, mais les fortes précipitations de la semaine d’avant et la fonte des neiges ne permettent pas de s’embarquer sur les flots Sad , et c’est à la force de nos mollets qu’il nous faudra parcourir les 4 derniers kilomètres de la journée sur le macadam. Sad

Il reste le rituel du soir à accomplir : monter la tente, prendre un rendez-vous pour se faire masser, faire la queue pour prendre une douche (froide le plus souvent), se faire masser Smile , trouver un peu de temps pour se reposer avant de se diriger vers la salle où se déroule le repas. Chaque soir, une rétrospective de la journée (photo et vidéos) est réalisée, une présentation de deux entreprises présentes sur le raid, le classement de la journée et la description de l’itinéraire du lendemain.

J3 – Aux confins du Conflent – Mercredi 8 mai

Le programme de la journée s’annonce ardu, avec quelques 1000m de dénivelée positive à avaler en VTT affraid . Une première pause dans la montée nous attend à Mosset avant de poursuivre notre ascension jusqu’au col del Tribes.
Enfin l’avantage de s’élever est de bénéficier de points de vue remarquables sur les vallées et montagnes environnantes, et notamment sur le Canigou enneigé !
Le deuxième check point est le bienvenu, et tandis que certains s’essayent au lancer de bûches, je prends des forces pour la descente technique de 7km qui nous attend !
Après cette descente bien négociée (7ème temps sur 55 Wink ), nous découvrons le charmant village d’Eus, village le plus ensoleillé de France, où le chrono est arrêté pour nous permettre de nous essayer à une descente en rappel.
Il est ensuite temps de reprendre la course, nous avons délaissé nos VTT et c’est dans la chaleur que nous progressons jusqu’à Marcevol où une nouvelle course d’orientation au score (comme la veille) nous attend. Enfin, après une bonne descente technique en trail, 2km de goudron, et une traversée interminable du village de Vinça pour atteindre son camping en bord de lac, l’arrivée est la bienvenue. Nous avons juste le temps de monter les tentes qu’il se met à pleuvoir.

J4 – Le signaleur, c’est vous ! – Jeudi 9 mai

Avec la petite pluie de la veille, on craignait de démarrer sous la pluie, mais on échappera aux gouttes toute la journée et on aura même du beau temps !
Cette journée, nous sommes en quelque sorte livrés à nous-mêmes ! Pas de rubalise et de panneau pour nous indiquer le chemin : toute la journée se déroule en orientation, en suivi de roadbook, course d’orientation,… Mais je suis bien entourée, mes 3 équipiers sont tous très forts en orientation et ne me feront faire aucun kilomètre supplémentaire I love you
Le parcours n’en reste pas moins ardu, et c’est en trail en suivi de roadbook (c’est-à-dire en suivant des indications telles que tourner 500m à gauche, prendre le chemin sud-est, etc.) qu’on démarre la journée.
Le départ est donné sur le classement orientation des jours suivants et nous partons donc en 10ème position.
Le premier check point se situe dans le lieu paisible du prieuré de Serabonne, niché au milieu de la forêt. Là, il faut tracer un azimuth sur carte afin de trouver le lieu où récupérer nos VTT et décider du meilleur itinéraire pour s’y rendre.
Je remercie mes équipiers qui nous mettent rapidement sur le bon chemin et nous retrouvons nos vélos après 4km de course à Boule d’Amont.
Là un deuxième tracé d’azimuth nous attend pour trouver le meilleur chemin qui nous mènera au check point 2 à Nostra Senyora del Col.
Nous y récupérons une carte de course d’orientation avec des balises à chercher ; des obligatoires et des facultatives qui peuvent nous faire gagner des bonus en temps. Nous voilà lancés sur nos vélos à la recherche des balises. Un dernier effort nous conduit au check point 3 à Oms, où nous pouvons jouir d’un magnifique point d’un vue : on voit la mer… et demain on y sera cheers
Le dernier tronçon, également en VTT, se fait en suivi de roadbook, et nous permet sur un profil plutôt descendant de rejoindre Saint –Jean-Pla-de-Corts.
Il ne reste que 4 petits kilomètres, non chronométrés, pour nous permettre de rejoindre tranquillement le camping de Maureillas.
Nous terminons 7ème sur le classement de la journée !
J’ouvre ici une parenthèse sur mon état de santé à ce moment de la course : le sandwich du goûter apparemment pas très frais me provoque une intoxication alimentaire pale , qui m’oblige à rejeter l’élément perturbateur, mais surtout ne me permet pas de m’alimenter correctement le soir, ni le lendemain, ajoutant de la fatigue où il n’était pas nécessaire d’en remettre !

J5– Cap sur le golfe du Lion – Vendredi 10 mai
Dernier jour… la nuit a été courte et difficile, et c’est par un réveil en fanfare à 3h du mat que nous émergeons des tentes. Sleep
J’appréhende cette journée à venir, car je ne parviens que très difficilement à avaler quelque chose. Un de mes équipiers souffre également de problèmes gastriques (nous ne serons pas les seuls).
Tradition oblige sur le raid Centrale Paris, le départ du 5ème jour se déroule donc à la lumière de nos frontales à 5h00.
Nous nous élançons pour 5km de trail avant de retrouver nos VTT et 8km de profil montant pour atteindre le premier check point. Le temps est gris et froid et nous repartons rapidement pour les 23 km de vélo qui nous séparent du check point 2. J’ai peur de chuter par manque de lucidité, mes équipiers m’aident encore bien en me poussant en montée. Nous enchainons ensuite une chute et une crevaison. Crying or Very sad Et je me force à avaler quelque chose pour tenir la distance.
Arrivée au check point 2, dans la Vallée Heureuse, je ne me vois pas repartir, m’allonge pale … et finalement repars…. Allez, ça sent quand même la fin !
Le parcours de 13km qui nous sépare du check point 3 me paraît interminable, avec son parcours bosselé, tout en relance. Enfin le check point, à partir de ce point, je sais qu’il ne reste « plus » que 5km de run and bike et 5km de trail pour nous mener à l’arrivée finale.
La dernière portion de course à pied nous permet de découvrir Collioure par le haut, puis d’y pénétrer par le cours d’une rivière asséchée. L’arche se dessine, et c’est main dans la main que nous terminons tous les 4 cette grande aventure.

Il nous reste une ultime épreuve, un biathlon en relais, où il s’agit de courir une petite boucle avant de tirer 5 tirs à la carabine laser.
Ça y est, fin du raid, il est midi passé ! Nous pouvons nous reposer tranquillement l’après-midi, nous balader en bord de mer et assister à la cérémonie de clôture.
Les organisateurs du raid nous ont réservé une surprise pour leur quinzième édition, un feu d’artifice sur le front de mer à Collioure.

Nous terminons 16ème du classement général sur 55, en 25h27. cheers
Place maintenant à un repos bien mérité !
Pauline B
Pauline B

Nombre de messages : 52
Age : 35
Date d'inscription : 04/05/2012

Revenir en haut Aller en bas

CR Raid Centrale Paris Empty Re: CR Raid Centrale Paris

Message par Cid le Mer 15 Mai 2013 - 21:28

Et bien je te felicite Pauline ! Bravo car le programme semble exigeant et long .... Et chapeau pour votre classement.
Bon repos bien merite.
Cidalia

_________________
Cid flower flower flower flower flower flower

Cid

Nombre de messages : 232
Age : 51
Localisation : Veyrier du lac
Date d'inscription : 06/09/2012

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum