Derniers sujets
» course 2017
Lun 26 Juin 2017 - 13:22 par Stouff

» Marion - absente
Mer 21 Juin 2017 - 13:17 par Elena

» Vend dossard étape du tour
Lun 12 Juin 2017 - 22:29 par Camille

» AinTriMan 5-6 août 2017 - Le tri à toutes les sauces
Lun 29 Mai 2017 - 23:12 par Océane

» Vélo dim 28/5/17
Ven 26 Mai 2017 - 21:35 par Tonio

» CORVEE TRI 2017
Sam 20 Mai 2017 - 9:11 par Stouff

» TRI de Rumilly
Ven 5 Mai 2017 - 11:43 par Bruno C

» Réunions 2017
Mer 3 Mai 2017 - 20:28 par Stouff

» CHALLENGE HYDRO 2016/2017
Mar 25 Avr 2017 - 19:48 par Tonio

» Is a medical certificate needed for athletes from USA?
Jeu 13 Avr 2017 - 16:31 par Lucero

Juillet 2017
LunMarMerJeuVenSamDim
     12
3456789
10111213141516
17181920212223
24252627282930
31      

Calendrier Calendrier

Rechercher
 
 

Résultats par :
 


Rechercher Recherche avancée


d-day-15

Page 2 sur 2 Précédent  1, 2

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: d-day-15

Message par nico baud le Lun 23 Juin 2008 - 8:33

Bravo...Bravo et Bravo !!!

nico baud

Nombre de messages : 549
Age : 42
Date d'inscription : 15/11/2006

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: d-day-15

Message par FRED D le Lun 23 Juin 2008 - 9:08

Grosse journée pour ma part
Grasse matinée levé à 9h30.
Sortie famille journée porte ouverte chez les pompiers
et gouter chez tantine "un bon gateau au chocolat".

Mais surtout une enorme pensée à vous 3 pendant toute cette journée.

cheers cheers cheers FELICITATIONS cheers cheers cheers
avatar
FRED D

Nombre de messages : 3220
Age : 48
Localisation : annecy
Date d'inscription : 21/05/2007

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: d-day-15

Message par fredo de st jo le Lun 23 Juin 2008 - 9:55

Félicitations à vous 3. Avoir fini avec cette chaleur, respect....
pour moi, c'était déjà penible de me lever de ma chaise longue pour aller boire un coup.... alors je n imagine meme pas pour vous!!!!!
avatar
fredo de st jo

Nombre de messages : 619
Date d'inscription : 01/09/2007

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: d-day-15

Message par hardy didier le Lun 23 Juin 2008 - 14:39

3 hydros au départ et 3 finishers 100%de réussite rien à
dire ,ou plutot si BRAVO.surtout par cette chaleur.
didier H

hardy didier

Nombre de messages : 350
Age : 61
Localisation : cran gévrier
Date d'inscription : 09/10/2007

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: d-day-15

Message par Oliv le Lun 23 Juin 2008 - 20:59

Félicitations à tous les 3.
J'imagine que vous avez pleins d'images dans la tête. On compte sur vous pour un récit digne de cette grande course !
avatar
Oliv

Nombre de messages : 495
Age : 45
Localisation : Cran Gevrier
Date d'inscription : 28/11/2006

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: d-day-15

Message par bérangère le Mar 24 Juin 2008 - 23:35

Salut les hydros!

Depuis janvier,j'ai parcouru 4500 KM de vélo, 880KM de CAP, 115km de NAT. Au total: environ 5500KM pour ce fameux Brice the Nice!!!

Et bien voilà je suis ironwomen! et super contente, beaucoup sacrifices!!! (alcool,bouffe,sorties, réunions club:désolée). Il fallait avoir le moral pour faire des sorties vélo seule dans les montagnes avec le froid la pluie,le vent bref vous avez vu ce temps de merde depuis des semaines!

Beaucoup de stress les jours précédents, et par miracle le jour J, dans le parc à 5H00, Arnaud m'a gonflé mes roues ,un gros bisous et fini lplus de stress, j'étais partie pour me faire plaisir, combi lunettes,place dans mon sas (des filles à côté de moi pleuraient par trouille de commencer) et moi hyper concentrée, plus rien ne me faisait peur: le monde ,les méduses ,la distance,au contraire j'avais envie de foncer!

Nous avions un public fantastique,de la très bonne musique,des pom pom girls magnifiques (Arno c j'ai pensé à toi), un temps superbe, la grande bleue nous accueillait à merveille!

Bonne nat mais un peu du mal à nager vu le nombre de concurrents ,à chaque bouée les mecs s'excitaient comme des malades (coups ,combi un peu ouverte) et une énorme méduse ouf que j'ai pu éviter!

Vélo:impressionnant le nombre de mecs qui m'ont doublée mais je ne me suis pas découragée, mes amis étaient un peu partout et nos prénoms inscrits sur la route, je voulais rouler à 23 et j'ai rouler à 24 km/h donc je pensais mettre 7H30 et j'ai mis 7H17!

CAP : super les 25 premiers KM , les autres je commençais à en chier,car je n'ai rien pu avaler de solide pendant 4H38, sinon je sentais que j'allais le
L

La chaleur était accablante, heureusement que je suis habituée (venant de Cannes) j'avais cet avantage, j'ai rattrapé bcp de mecs qui m'avaient doublée en vélo.

Et puis les 5 derniers KM, j'ai repris le pêche et me voilà avec le fils de ma sœur sur la ligne d'arrivée et c'est Arnaud qui m'a remis la médaille, c'était le bonheur parfait!

20 mm + tard c'était l'horreur:je suis tombée dans les pommes,la croix rouge, transport sous les tentes:perfusions,chute de tension(9),vomissements, déshydratation, insolation bref la totale jusqu'à' 1H 00 du mat, sachant qu'on s'était levé à 4H00 !

Nous sommes vraiment tous des malades nous les triathlètes mais c'est tellement super ce sport!!!

Je vous encourage un jour de faire Nice car l'ambiance est top, je n'ai pas vu un mec drafter,les bénévoles super sympas, l'organisation géniale.

Bonne lecture un peu long et encore je vous passe des détails, ce qui m'a le plus impressionnée c'est le nombre de vélos dans le parc et le départ sur la plage,ce fut merveilleux......

Merci à vous tous pour votre soutien et vos félicitations.

Bientôt le récit d'Arnaud !!!

Bérangère.
avatar
bérangère

Nombre de messages : 174
Date d'inscription : 20/05/2007

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: d-day-15

Message par ARNO le Mer 25 Juin 2008 - 8:11

merci bérangère de nous avoir fait vivre ce moment inoubliable!
un rêve devenu réalité pour toi!
encore une grand bravo à toi et aux 2 autres ironman
avatar
ARNO

Nombre de messages : 919
Age : 45
Date d'inscription : 10/04/2007

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: d-day-15

Message par fredo de st jo le Mer 25 Juin 2008 - 8:43

ça donne très envie....... surtout se faire réanimer par de belles infirmières.... lol!
felicitations a vous 3.
un jour moi aussi......
avatar
fredo de st jo

Nombre de messages : 619
Date d'inscription : 01/09/2007

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: d-day-15

Message par Phil le Mer 25 Juin 2008 - 11:13

Je commence à avoir un peu peur ... entre Bérangère qui finit sous perf et David L. que j'ai à peine reconnu hier avec ses 10 kg en moins !
avatar
Phil

Nombre de messages : 1588
Age : 53
Localisation : Annecy
Date d'inscription : 19/11/2006

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: d-day-15

Message par Nico DD le Mer 25 Juin 2008 - 13:17

Pour le prochain tri, je demanderai moi aussi à Arnaud de me faire un bisou avant le départ, histoire de me destresser Very Happy
avatar
Nico DD
Admin

Nombre de messages : 806
Age : 46
Localisation : Annecy
Date d'inscription : 26/11/2007

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: d-day-15

Message par FRED D le Mer 25 Juin 2008 - 13:17

Encore bravo

et je peux dete dire que tonr ecit n'est pas long.
Je ne me lasse ps de le lire.
j'en ai même fait une impression en format A3 et accroché au mur à coté de mon bureau ( au boulot).

Maintenant que l'Iron de Nice est fait, pensez au
futur Ironbaby
avatar
FRED D

Nombre de messages : 3220
Age : 48
Localisation : annecy
Date d'inscription : 21/05/2007

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: d-day-15

Message par remy le Mer 25 Juin 2008 - 21:39

Bravo à vous 3, toutes mes félicitions......

mais franchement en chier 13h pour finir sous perf..... une bonne bouteille de vodka sans entrainement et le meme resultat à coup sur en moins de 30 min...

Sans deconner, vous êtes des oufs, un grand bravo et recuperez bien...une petite vodka??

Rémy
avatar
remy

Nombre de messages : 148
Age : 39
Localisation : annecy
Date d'inscription : 07/08/2007

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: d-day-15

Message par Juju Del Piero le Mer 25 Juin 2008 - 21:51

On sent le souci de l'efficacité !!!!
Mais la vodka c'est quand même meilleur avec du Red Bull... n'est-ce pas ??? et si en plus c'est à la piscine avec Mimi !!!
avatar
Juju Del Piero

Nombre de messages : 5120
Age : 41
Localisation : Torino
Date d'inscription : 24/10/2006

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: d-day-15

Message par Invité le Jeu 26 Juin 2008 - 14:21

Cà y est, j'ai enfin rebranché les quelques neuronnes qu'il me reste depuis dimanche, je vais pouvoir vous livrer ma petite bafouille récapitulative...

Ainsi donc je n'irai pas par quatre chemins, je ne tournerai pas autour du pot, j'irai droit au but... la journée fut...

.... TERRIBLE affraid affraid dans tous les sens du terme !

Mais faisons un petit flash back à J-2, soit le vendredi : arrivée sur site dans l'après midi, direction la promenade des anglais et le théâtre de verdure pour le retrait du dossard et des dernières consignes de course... sympa l'ambiance, avec tous ces exposants proposant matériel, boissons énergétiques, vêtements de tri et autres démos du dernier matos super méga top performant... un vrai marché du parfait petit triathlète !

Retrait des dossards dans le kiosque : malgré une file d'attente assez conséquente, on se retrouve assez rapidement à l'intérieur. Bénévoles super sympas et efficaces, on est aiguillé rapidement à la bonne table selon le N° de dossard (N° reçu quelques jours auparavant par mail ainsi que le briefing de course au format Powerpoint et Pdf). Renseignement sur les ravitos persos à prévoir éventuellement (un à vélo et un en CAP)... Tout est clair, bien expliqué, RAS.

Direction l'hôtel en centre ville pour prise de possession de mon QG pour les 3 prochains jours...

Samedi matin, petit entrainement natation d'1h dans la baie des anges où d'autres triathlètes sont déjà en train de barbotter joyeusement. Je m'applique à faire un circuit en triangle entre deux bouées et la plage, dans un sens puis dans l'autre afin de m'habituer au soleil de face. Bonnes sensations, çà flotte tout seul et l'eau est à température idéale, çà change de mes derniers entrainements en lac avec trifonction, souris, combi et cagoule !

Après midi, petite sortie vélo de 20km en terrain plat pour vérifier l'état de la monture, dérailleurs OK, freins OK (rien de plus pénible que de prendre le départ d'une course avec des problèmes mécaniques) puis c'est l'heure du dépôt du vélo au parc et des sacs de transitions.

Les sacs de transitions justement, en voilà une idée qu'elle est bonne :
- un sac de transition natation-vélo, dans lequel on range tout le matériel pour... le vélo (bon çà va, je vois que vous suivez) donc cuissard, casque, chaussures, ravito solide...
- un sac de transition vélo-CAP avec le matos que vous devinez.

Sur ces sacs on a collé au préalable le N° de dossard autocollant gracieusement fourni par l'organisation. Ces sacs sont ensuite accrochés à un portique par les membres de l'organisation et ne sont plus accessibles aux athlètes avant le lendemain.

Là où ce système est vraiment cool, c'est que du coup, le parc à vélo est clean comme le crâne de Yul Bryner (ou de Mr propre si vous préférez) : rien qui ne traine ou qui ne soit susceptible d'être piétiné ou perdu ou volé. Le nombre de vélos au mètre carré est du coup augmenté, et comme Bérangère, je suis surpris du nombre de ces engins impeccablement rangés. L'autre avantage, c'est que le matin de la course, on n'a pas le stress de l'oubli de dernière minute de la paire de mitaines, du casque, des chaussures ou de je ne sais quoi d'autre, on vient juste avec « la bite et le couteau », ou plutôt « la combi et les lunettes ». Enfin bon vous l'aurez compris, j'ai apprécié la chose.

Jour J.
Levé 4h00, petit dèj. J'ai dormi comme un nouveau né ! Habituellement, à la veille d'une course que je sais difficile, la nuit est agitée, entrecoupée de réveils, de somnolence... et bien là, rien !! Pas une sueur froide, le néant jusqu'à la sonnerie du portable ! Là j'ai un peu empietté sur la règle des 3 heures qui marche bien pour moi (petit dèj pris 3 heures maxi avant l'heure du départ), et je me rendrai compte que je le paie un peu au début du parcours vélo...

5h10, direction la promenade des anglais avec mon sac street wear (le sac qui accueillera mes affaires de rechange pour l'après course) et mon ravito perso que je remets à l'organisation en arrivant. Gonflage des pneus, montage des compteurs, dépose des bidons et enfilage de la combi puis direction l'aire de départ...

Dans l'aire de départ, l'ambiance est assez calme, un peu de tension est perceptible sur les visages, le DJ-animateur met l'ambiance en faisant taper dans les mains. H-15 minutes, je décide de faire trempête pour me mettre à température puis retour sur les cailloux de la plage. En observant les bouées au loin, je me rends compte qu'il ne va pas être facile de les repèrer au milieu de tous les bonnets oranges que je vais avoir devant moi dans quelques minutes.

Coup de corne de brume, çà y est c'est le départ... un vrai jacuzzi, çà secoue dans tous les sens, et vas-y que je te monte dessus, et viens là que tu me montes dessus. En fait je m'y attendais, 2500 pélerins qui partent en même temps en direction de la même bouée, çà ne pouvait donner qu'un formidable bordelathlon (n'est-ce pas Phil!). Je reste zen et me concentre sur ma respiration, ma prise de repères et n'essaie surtout pas d'accélérer le rythme. Les minutes s'écoulent, la chiourme se disperse un peu mais je reste aux coude-à-coude, pris en sandwich entre deux concurrents pendant un bon moment. On atteind la première bouée, toujours le bazard, d'autant que certains ne trouvent rien de mieux que de balancer des petits coups de pieds en brasse... mais bon çà fait partie du jeu!

Je me surprends quand même à avoir de bonnes sensations, en plus ma prise de trajectoire ne me paraît pas trop mal, cool! Retour vers la plage pour entamer la sortie à l'australienne... forcément à l'approche de la sortie çà secoue à nouveau.... sortie en petite foulée puis retour dans l'élément liquide, coude-à-coude avec de nouveaux concurrents, contournement par la droite cette fois (le parcours est assez alambiqué en fait), puis on attaque la dernière ligne droite... sauf que les concurrents à ma gauche m'entrainent vers la droite alors que je remarque la ligne d'arrivée à ma gauche... je tente de les inciter à corriger le tir mais rien à faire! Je fais le forcing et change de trajectoire en escaladant une ou deux paires de jambes au passage. Cà y est je tire tout droit. J'arrive enfin à la finish line natation et BLING, un dernier coup de pied reçu dans le front (font vraiment ch... avec leur brasse de m...). Content quand même le garçon, d'autant qu'en passant devant le chrono, je vois 1h10, c'est pas trop misérable!

Récupération sac transition, changement sous la tente (on met le matos natation dans le sac), dépôt du sac, on récupère le vélo et c'est parti pour le BIKE. Les premiers kms sont plats et roulants. Petites rasades de boisson pour enlever la sensation de bouche pâteuse à cause de l'eau salée. J'ai l'estomac un peu lourd, je décide de ne pas absorber de solide.

Vient la première difficulté avec un petit raidard bien pentu (mais pas trop long). On continue le périple en traversant des petits bleds, çà monte, çà descend. J'arrive à hauteur d'un TMT, je l'encourage, il me rend la pareille (c'est vrai, comme le dirait POPEKE, « on n'est pas des sauvages, non mais sans blague!! »). Vient l'ascension du col de l'Ecre, le point culminant du parcours, je monte bien, mais constate que j'ai déjà vidé un bidon de 800ml et que le second est déjà bien entamé, alors qu'on a fait à peine 70kms (je réalise à postériori qu'il a du vraiment faire chaud!).

A mi-parcours, je ressens des douleurs assez pénibles dans les pieds, comme si les chaussures étaient trop serrées. Je retire alternativement mes chaussures des cales pour secouer mes arpions, çà soulage mais la douleur va perdurer pratiquement jusqu'à la fin du vélo (le marathon va être dur !). Les pieds ont du gonfler avec la chaleur! Ceci dit, je prends quand même mon pied (faudrait savoir!!) dans les descentes roulantes, un vrai régal, et puis c'est vrai que le paysage est vraiment sympa. Je sens bien la chaleur à présent, à chaque ravito, je récupère une bouteille d'eau, me la verse sur la tronche, en bois une gorgée et garde le restant jusqu'au prochain ravito (vive l'écologie, à bas le jetage de bouteilles sur les bas côtés !).

A quelques kms de la fin du parcours, nous sommes un petit groupe de 5 bagnards : le trio des David dont je fait partie, Marius (pas celui des « Bronzés font du ski », un plus jeune !) et Marie une jolie triathlète souriante en tenue bleue (c'est bizarre, j'ai oublié mes pieds l'espace de quelques minutes...). Après quelques échanges, on en arrive tous à la conclusion que le marathon va être un véritable chemin de croix (Jésus si tu nous lis...).

Arrive enfin le parc à vélo, je confie ma monture à un membre de l'organisation (c'est elle qui se charge de ranger les vélos dans le parc), cours récupèrer mon sac CAP (les pieds sont encore douloureux), puis me change. Des bénévoles me proposent spontanément boissons et massages que j'accepte volontiers.

Puis c'est le départ pour le marathon, et là miracle, plus de douleur aux pieds. La pause de 5min, le massage et les chaussures adaptées à la CAP ont eu raison de mes soucis podologiques. Je ne m'emballe pas pour autant, surtout qu'avec la chaleur, le risque de déshydratation est grand, je décide donc de m'arrêter à chaque ravito pour boire une gorgée d'eau, le reste sur la tronche, et une gorgée de boisson énergétique (le reste... à la poubelle !).

Pendant la première moitié, çà me réussit plutôt bien et j'arrive même à avoir de bonnes sensations. Je profite ègalement des éponges distribuées à chacun de mes arrêts. J'envisage un instant de prendre un gel, mais la simple idée de cette pâte sucrée et épaisse me donne la nausée, j'en resterai donc au liquide uniquement. Semi en 1h50, pas de quoi faire fumer l'asphalte, mais c'est pas trop mal non plus vu les conditions.

Tiens, voilà Alexandra Louison qui me rejoint, quel petit gabarit, c'est hallucinant. Je lui lance un « Allez Alexandra », elle tourne la tête vers moi, impassible genre « qu'est-ce qu'il me veut celui là ? » (bon j'interprète, en fait,dans ces moments là, le physique n'exprime pas forcément les pensées, mais çà me fait rire intérieurement !).

Les choses vont se dégrader après le 25ème km, les jambes deviennent dures, des débuts de crampes font même leur apparition. Surtout ne pas se griller maintenant. J'adopte donc un rythme encore plus faible et me joins à deux athlètes féminines qui me font penser à Véronique & Davina : l'une blonde aux cheveux longs, l'autre brune... du coup la célèbre mélodie me vient à l'esprit, comme quoi on se raccroche vraiment à n'importe quoi dans les moments difficiles ! Tou tou touyoutou... woah woah woah woah woawoah woah... mine de rien, çà fait passer le temps.

Au ravito, je demande maintenant au bénévole en charge du tuyau d'arrosage de m'asperger de la tête aux pieds, la chaleur est accablante... tiens mais... c'est Arnaud ! on s 'échange rapidement nos impressions puis il repart avant moi, je prends une dernière gorgée, puis en route pour mes derniers kms. Ouf bientôt la finish line, quel calvaire, mais quel pied quand même, l'idée du finish me redonne des ailes. Dernier ravito, un bénévole me lance un « allez David , plus que 750m ! ». 750 m, c'est rien du tout dans la vie d'un triathlète, je lève le poing et repart vers ma délivrance... çà y est, j'arrive sur le tapis bleu, l'arche du finish est au bout avec le temps sur le chrono, des mains se tendent dans ma direction, j'en tape un maximum, quelle joie, yyyyessssss !!

Et voilà, la pression de plusieurs mois d'entraînement qui retombe d'un coup, c'est fait.

Mais là je commence à avoir la tête qui tourne un peu, je pars m'installer à l'ombre dans la zone de l'after finish, me penche en avant et m'accoude à la barrière et prends de grandes inspirations. C'est la seule position confortable que je trouve, debout la tête me tourne, assis j'ai des nausées. J'en profite pour boire et peu à peu je me requinque. Finalement je m'assois, discute avec un Autrichien qui a trouvé la place toute aussi confortable que moi. Après une petite heure, je ressens enfin l'envie de manger (pas une orgie ceci dit !) et je pars me faire masser.


Bilan : super journée, bien hard par moments avec de grosses périodes de doute (mes douleurs aux pieds m'ont inquiété pour le marathon), des bons moments de reprise de confiance; c'est çà le triathlon finalement, un mélange de plein de sensations très différentes, mais toujours une joie immense lors du passage de la finish line, avec de la fierté aussi, pourquoi s'en cacher !

Plus généralement, je dirais que cet IRONMAN vaut vraiment le détour. S'il a pu être perfectible lors des éditions précédentes, il faut reconnaître que l'édition 2008 est une pure réussite, je ne lui trouve aucun défaut... pas de cafouillage dans le timing, des bénévoles toujours disponibles, des ravitos en quantité.

Et puis franchement, les palmiers, le soleil, la mer... l'ambiance internationale (près de 52 nations présente il me semble) çà le fait vraiment, en tout cas moi je suis enchanté !


Sinon, un grand MERCI à tous pour vos encouragements et vos félicitations qui me vont droit où vous savez, et un grand bravo à Arnaud et Bérangère, qui vu son état, a vraiment du tout donner, quel tempérament, chapeau bas madame IRONWOMAN !

David L.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: d-day-15

Message par ARNO le Jeu 26 Juin 2008 - 17:27

super cr david, à la hauteur de ta perf', encore bravo!!!!
avatar
ARNO

Nombre de messages : 919
Age : 45
Date d'inscription : 10/04/2007

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: d-day-15

Message par Phil le Jeu 26 Juin 2008 - 17:56

Beau récit, merci David d'en avoir chié pour nous lol! ... à charge de revanche geek
avatar
Phil

Nombre de messages : 1588
Age : 53
Localisation : Annecy
Date d'inscription : 19/11/2006

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: d-day-15

Message par FRED D le Ven 27 Juin 2008 - 8:11

Très beau CR
Et encore BRAVO pour cette perf.
avatar
FRED D

Nombre de messages : 3220
Age : 48
Localisation : annecy
Date d'inscription : 21/05/2007

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: d-day-15

Message par bérangère le Ven 27 Juin 2008 - 8:24

Salut David,
super ton récit,je vois que nous avions qqles souffrances en commun
Impossible de te voir,un peu trop d'écart entre nous certainement.
J'ai la nostaglie,pas toi?I l était tellement super ce tri!!
Merci et bravo à toi aussi,bonne récup
avatar
bérangère

Nombre de messages : 174
Date d'inscription : 20/05/2007

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: d-day-15

Message par Invité le Ven 27 Juin 2008 - 19:06

Coucou Bérangère !

En fait je pensais vous voir au parc à vélo le samedi, et vu les horaires différents selon les N° de dossard (je pensais qu'ils auraient attribué les N° par club), on s'est loupé ! A l'arrivée dimanche je suis resté un bon moment à côté de l'arche bleue de la zone d'after finish, puis après mon massage et ma collation, l'envie de me poser sur un lit a été la plus forte donc j'ai levé le camp !

Sinon, c'est plus que de la nostalgie que je ressens, je suis encore dedans... çà a été dur de quitter Nice lundi après midi, surtout avec le super temps, mais bon toute bonne chose...

Bonne récup à toi et à Arnaud (j'éspère qu'il va bien) !

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: d-day-15

Message par Arnaud T le Sam 28 Juin 2008 - 11:07

YES YOUR ARE ...A IRONMAN !!!

Voilà ce que tu entends quand tu franchis la ligne d'arrivée, c'est génial !!!

C'est une fête magnifique, un grand moment personnel et sportif.

Voilà donc un récit de ma course, Bérangère et David ayant déjà décrit beaucoup de mes sentiments, et nous avons fait un petit topo lors de la dernière réunion.

David et Bérangère ont bien décrit le stress d'avant course, et surtout on a constate sur place la grandeur de l'évènement, la justesse de l'organisation, c'est une mécanique bien rodée, bravo Mr Yves Cordier.


Mon récit commence à H-30 min.

Juste avant le "start", une ambiance de folie, un animateur du tonnerre dans le genre : « maintenant DJ tu m’écoutes, tu t’en fous du mix, tu m’envoies Bob Sinclar tout de suite et tout le monde tape dans les mains !

Hallucinant !!! La plage est remplie de triathlètes, les Pom Pom girls (eh oui Cobra...), et la Prom noire de monde

Puis la même chose en anglais, d’ailleurs, tout le monde te parle en anglais, c’est génial. "Water, Energie Drink, Coke?" ça te rappelles rien David ?

J'ai alors pensé au blog et au titre D DAY, j ai pensé au jour J de la Normandie, aux GI'S américains que nous étions sur la plage : Sommes nous prêts, avons nous pensé à tous les détails qui peuvent faire que tu réussis ou que tu te plantes ? Vais je être à la hauteur ? Vais je arriver entier ?

Quelle logistique pour être là ! Un petit comité de triathlètes, un petit coin de folie à ce moment là, sur cette endroit de la planète.

Je me dis que les mois précédents, j ai tout fait pour être là avec les moyens que j'avais en terme de gestion de temps en particulier.

C'était mon premier Ironman et mon premier marathon ! Je vais terminer, j ai tout fait pour avant, et s'il avait fallu ramper, je l'aurais fait, je ne voyais pas les choses autrement, j'étais déterminé et cela m'a bien aidé pour la suite.

Comme beaucoup, je continuais de boire en allant à la plage, car on savait qu'il allait faire très chaud, et on pouvait commencer à se déshydrater à ce moment là, et prendre un mauvais départ.

Allez, j'arrive sur la plage !

Trop de monde pour s’échauffer, de toute façon pas besoin et puis c’est trop tard, tu dois choisir ton sas en fonction de ton temps. La mer est plate, tant mieux, car j ai le mal de mer quand ça bouge. Une Grande Bleue comme j'aime.

START ! cela bouscule fort, "baisse la tête", je me le répète souvent pour ne pas prendre le mauvais coup, et perdre les lunettes. Je trouve que les gens se respectent a priori mais je change d'avis à la première bouée, putain de brasseurs, vous pouvez pas nager en crawl !

1ère boucle OK, deuxième aussi, une natation sans incident et sur mes temps, même si j ai failli perdre les lunettes une fois.


Aprés avoir pris mon sac Bike et m'être changé, le Vélo commence.

Le niveau en vélo sur IM est impressionant, des wagons me doublent, des fusées écossaisses, ils sont gros et tout blancs mais ils avancent les Rosbeef ! Dès les premières ascensions, je les reprends en partie, et ils me redoublent sur le plat ou les descentes, un yoyo de 180 KM a commencé.

La chaleur fait rage vers 11 H 00, quelques malaises ou chutes, des pneus qui explosent, je suis surpris de voir que beaucoup de "beaux vélos" grincent , je suis bien content avec ma monture rustique que vous connaissez !

Pas de problème pour le vélo, j'étais prêt, je sais les gars, vous pensez que je mettrez moins, mais je suis toujours resté en dessous, je voulais garder du jus pour après !!! et j ai bien fait !

Quelle beauté, quel paysage, quel soleil, je suis content de mon maillot à manches courtes des hydros car il conserve l'humidité et la fraîcheur quand je le mouille et ça fait du bien dans les descentes. En Tri Fonction, j'aurais brûlé comme une allumette bien sèche.

Beaucoup de personnes, triathlètes ou public, m'ont dit, " t'es d' Annecy ? il est facile pour toi le vélo", ou " eh je viens faire le tri chez toi dans 15 jours !!! " Sympa, comme le public présent sur toute la course, dans les petits villages de "Pagnol" ou sur la Prom.

Le retour sur Nice est un faux plat avec un vent constant mais moins fort que ce que l'on dit, en tout cas ce jour là.

Je commence alors le marathon sur les temps que j’avais prévu, moins de 4 H prévu ! Tout allait bien jusqu’au 25ème kilomètre. J’ai eu une sensation de faim, alors j’ai mangé…cela ne m’a pas réussi puisque j’ai eu des contractures d’estomac, j’avais l’impression qu’on m’enfonçait une baïonnette dans le ventre, alors dur de courir dans ses conditions.

Et puis je vois enfin David, il lui reste 5 KM, et moi 15 KM, on s'encourage, on avait des lunettes de soleil mais on a vu notre regard à travers, on s'est compris, c'est dur mon pote ! Pas besoin de parler plus ou de dire les choses.

Je n'ai pas pu boire pendant 25 minutes, alors je ne courais pas vite pour éviter la surchauffe, et je m'arrêtais à chaque ravito, et j arrivais à courir entre les oasis.

Vive les éponges, mais merde au jet d'eau qui m a mouillé les baskets et qui me fait souffrir d'ampoules sous le pied droit, j ai maudit ce volontaire qui m'a arrosé mais il a fait ça pour mon bien, bon allez je te fais plus la tête !

Quand le soleil a commencé à disparaître en partie derrière les palaces, ça faisait du bien, même pour le public et les volontaires qui ont dû souffrir des conditions.

Enfin la ligne d'arrivée dans quelques centaines de mètres, j' accélère même un peu pour me détacher du petit groupe dans lequel je me trouve : je veux être tout seul sur la photo, je l'ai bien mérité après tout ! Je me trouve alors de nouvelles ressources, je vais mieux, je vais bien !

La ligne enfin, quel bonheur, quel public, tu es un Ironman , tu l'as fais !

On me remet la médaille ! je suis un homme heureux !

Et j'attends Bérangère qui a fait une super course pour lui remettre la médaille et partager ce moment avec elle . Eh ouais les gars, gentleman ! lol

Après la course, retour aux affaires et au village privé sur la Prom, un havre de fraîcheur dans un parc avec une fontaine et de l’herbe verte, des massages, de la nourriture et de la bière. J’avais soif, j’en ai bu un litre (sans alcool, vous me connaissez…).

Le défilé continue à l'infirmerie, pour certains ça continue d'être difficile, mais ils sont IRONMAN !

La chaleur a fait beaucoup de dégâts : des vomissements, et autres..., des gars à plat, livides, allongés dans l'herbe.

Je remarque que beaucoup de gars semblent bien pendant la course, mais que l'organisme réagit à toutes ses contraintes avec un décalage, une fois la ligne franchie, c'est le relâchement sans doute, l'accumulation de beaucoup de fatigue, d'entraînement, du trajet.

Je suis content d'avoir supporté aussi bien la chaleur, j ai toujours pensé à boire pour mon salut, à part ce problème digestif, tout a été comme prévu. J'ai été un peu malade pendant la CAP, mais pas après, j'allais même bien.

Je crois aussi que les conditions d'entraînements dans le froid peuvent vous endurcir à supporter des conditions contraires de chaud.

En rangeant les vélos le lundi soir, j ai remarqué que les pneus étaient pleins de goudron, la terre a fondu ce jour là.

Je recommande à tout triathlète de le faire un jour, et surtout d'accorder les violons avant de s'engager. Pas toujours évident avec la vie quotidienne.

Je me dis, malgré tout ce que l'on peut en dire, que l'entrainement n'est pas une science exacte, mais que ce que j 'ai fait à l'entraînement, c'était le minimum. Pour ma part, j'ai toujours pris plaisir à le faire car j ai la passion, le Tri dans la peau.

Fred, tu as raison : on n'est plus le même homme après !!! On peut faire de grandes choses avec de la volonté.

Merci à tous ce qui m'ont encouragé, ma femme BB, ma belle soeur et son petit, David L, mes copains présents sur place ou à vous mes copains à Annecy qui ont pensé à nous, ma famille, à notre entraîneur Thierry, à mes collègues. Vous avez pu suivre l'IM de Nice par le net, c'est une super idée.

Snif, c'est fini. J'avais les boules de quitter la Côte.

Bravo à ma petite Bérangère dont je suis fier, et à David qui mérite le respect pour sa performance.

NICE IS DONE, NOW ROTH WILL BE DONE !

A bientôt

Arnaud Very Happy
avatar
Arnaud T

Nombre de messages : 193
Age : 39
Date d'inscription : 21/05/2007

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: d-day-15

Message par Coco le Sam 28 Juin 2008 - 18:39

Merci à tous les trois pour vos supers récits de courses, captivants et qui nous laissent rêveurs et rêveuses... study
Petite question pour ceux qui ont déjà fait les deux : c'est mieux Nice ou Embrun ?

Coco

Nombre de messages : 317
Age : 34
Localisation : Meythet
Date d'inscription : 18/01/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: d-day-15

Message par Arnaud T le Dim 29 Juin 2008 - 10:33

Salut Coco,

Seul David L peut y répondre !!! bounce

Alors David ?

Arnaud T Very Happy
avatar
Arnaud T

Nombre de messages : 193
Age : 39
Date d'inscription : 21/05/2007

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: d-day-15

Message par Invité le Lun 30 Juin 2008 - 12:42

Hé hé, çà sent la future IRONWOMAN qui cherche un objectif Wink

Pas facile comme question, tout dépend de ce que tu recherches. Pour faire simple je dirais :

- Ambiance, organisation, qualité des ravitos (et quantité), collation d'après course, cadre : sans hésiter NICE.

- Natation : départ de nuit à Embrun sympa, natation dans la grande bleue à NICE sympa aussi, mais plus difficile car plus de concurrents dans le bouillon.

- Vélo : les 2 parcours sont superbes. Le dénivelé d'Embrun est évidemment plus difficile (mais pour une grimpeuse experte comme toi, çà ne devrait pas poser de problème... bon y'a 5000m quand même donc c'est pas rien Embarassed ).

- CAP : la promenade des anglais avec les supporters qui t'encouragent c'est sympa, mais ce n'est pas le type de parcours que j'affectionne le plus (plat et presque tout droit). Embrun est plus valloné et çà se fait en 2 boucles au lieu de 4 à NICE. Petite préférence pour la CAP d'Embrun.

Tu l'auras compris, les 2 sont difficiles à départager pour moi, mais c'est affaire de gout.

Question ambiance, NICE reste nettement au dessus, d'autant que l'organisation à Embrun est un peu artisanale : en guise de collation à l'arrivée, tu n'as qu'un pauvre sandwich triangulaire sous blister, alors qu'à NICE tu as un véritable repas !

Le système de sacs de transitions à NICE est vraiment top; le parc à Embrun est un peu plus fouilli, d'autant que les vélos sont accrochés à des barrières par la selle en appui sur la roue avant. Cà peut sembler insignifiant, mais j'en ai entendu beaucoup dire : put... mon tube de selle en carbone est tout esquinté fait ch... ! lol!



Voilou... les 2 resteront de beaux souvenirs de toute façon What a Face ...

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: d-day-15

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 2 sur 2 Précédent  1, 2

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum