Derniers sujets
» course 2017
Lun 26 Juin 2017 - 13:22 par Stouff

» Marion - absente
Mer 21 Juin 2017 - 13:17 par Elena

» Vend dossard étape du tour
Lun 12 Juin 2017 - 22:29 par Camille

» AinTriMan 5-6 août 2017 - Le tri à toutes les sauces
Lun 29 Mai 2017 - 23:12 par Océane

» Vélo dim 28/5/17
Ven 26 Mai 2017 - 21:35 par Tonio

» CORVEE TRI 2017
Sam 20 Mai 2017 - 9:11 par Stouff

» TRI de Rumilly
Ven 5 Mai 2017 - 11:43 par Bruno C

» Réunions 2017
Mer 3 Mai 2017 - 20:28 par Stouff

» CHALLENGE HYDRO 2016/2017
Mar 25 Avr 2017 - 19:48 par Tonio

» Is a medical certificate needed for athletes from USA?
Jeu 13 Avr 2017 - 16:31 par Lucero

Novembre 2017
LunMarMerJeuVenSamDim
  12345
6789101112
13141516171819
20212223242526
27282930   

Calendrier Calendrier

Rechercher
 
 

Résultats par :
 


Rechercher Recherche avancée


ELBAMAN 2012

Page 3 sur 3 Précédent  1, 2, 3

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: ELBAMAN 2012

Message par fredo de st jo le Mer 26 Sep 2012 - 5:59

Si Ludo se met à parler portugais.... C'est sûr que je vais plus rien comprendre à la natation..... lol!
avatar
fredo de st jo

Nombre de messages : 619
Date d'inscription : 01/09/2007

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: ELBAMAN 2012

Message par ludonatation le Lun 1 Oct 2012 - 23:20

Bon ben alors il n' y rien a raconter afro ?
avatar
ludonatation

Nombre de messages : 409
Age : 43
Localisation : annecy
Date d'inscription : 10/04/2009

Voir le profil de l'utilisateur http://www.ludonatation.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: ELBAMAN 2012

Message par fredo de st jo le Mar 2 Oct 2012 - 7:34

ou est passé Mich-Mich???????????????????????
avatar
fredo de st jo

Nombre de messages : 619
Date d'inscription : 01/09/2007

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: ELBAMAN 2012

Message par Juju Del Piero le Mar 2 Oct 2012 - 9:06

je crois qu'on vous a trop bien habitués... nous ne sommes rentrés qu'hier soir à 18h et vous voulez déjà un CR à 22h...

J'avais commencé à fanfaronner sur le forum la semaine dernière à propos de la météo... bien mal m'en a pris puisque celui qui fanfaronne tombe dans le canyon (évolution de qui fait le malin tombe dans le ravin...). En 4 ans sur l'Ile d'Elbe, nous avons eu la plus mauvaise météo... s'il ne fait pas beau (temps voilé, laiteux), reste que nous sommes restés en short - tshirt tout le week-end... mais pas suffisant pour nous faire bronzer sur la plage, ni nous baigner. Dommage... surtout pour Marion.
Le voyage s'est très bien passé puisque nous sommes arrivés à 12h à Piombino juste pour prendre le bateau. J'aime quand un plan se déroule sans accroc...
L'avantage d'être sans les Hydros, c'est que nous avons dû nous mêler à la population locale et c'est bien là le point le plus positif de ce week-end : nous avons fait des super rencontres. Tout d'abord, Arnaud (des Alligators) et Delphine qui découvraient les joies de l'Elbaman : super sympas ! et ensuite des amis italiens avec qui nous avons pu parler sport mais aussi cinéma, philosophie, Juventus, et comprendre comment un français pouvait à ce point être fana de l'Italie.
Bref, une belle aventure humaine, différente des années précédentes, qui nous aura permis d'un peu moins regretter la présence de certains (je pense à ma marmotte, à mon lapin, à mon bouffeur de chevreuil, à moulinator, à casque d'argent....... j'en passe et des meilleurs).

Côté sport, la bonne nouvelle est que le temps est au beau le dimanche matin. Soleil radieux, 28°C et un taux d'humidité frôlant les 100%... c'est moite et on va transpirer sévère aujourd'hui.
Une bonne natation dans une mer moins agitée que la veille : je me suis senti glissé même si je n'ai à aucun moment tenté de forcer... à moins que ce ne soient les pompes et abdos infligés par Fred et Thibault qui m'aient rendu plus résistant à la douleur...
Transition à la vitesse de la lumière où je vois un bon nombre de concurrent me doubler dans le parc... mais soit, vous allez me le payer en vélo... et certains ont morflé !!
J'ai eu l'impression de bien maîtriser mon sujet dans cette partie et même si j'ai un peu souffert de la chaleur vers le 70ème km et la montée sur Marciana, j'ai eu l'impression d'aller plus vite sur le second tour que durant le premier. Je finis avec un italien dans ma roue, après m'être fait doubler par des groupes bien organisés... vive le drafting... mais soit, vous n'allez pas me le payer en cap.
Avec mon peu d'entraînement, et ma cheville en vrac, je ne m'attends pas à faire des étincelles et le plaisir pris à vélo devait compenser. Et bien ce fût le cas. Après 6km courus à vive allure (>10km/h), j'ai commencé à me sentir vidé et accablé par la chaleur... Bref, je suis grillé à point et même si je ne suis pas effondré, je suis obligé d'alterner marche et cap avec des bons arrêts aux ravitos pour m'éponger et boire.
Heureusement que je retrouve Marion au 14ème km et on va finir ensemble les 7 derniers km alors que le temps commence à se rafraîchir et à se voiler dangereusement................. Michel va prendre la suite.............

Je n'ai pas mes temps mais on doit pas être loin (enfin j'espère) de l'année dernière. Je n'étais pas venu faire une perf mais me faire plaisir et c'était le cas. Marion a passé un super week-end et pour une fois ma compagnie a été agréable........

PS : sur le retour, record battu... 220km/h.... apparemment je suis meilleur pilote que triathlète...

avatar
Juju Del Piero

Nombre de messages : 5120
Age : 41
Localisation : Torino
Date d'inscription : 24/10/2006

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: ELBAMAN 2012

Message par elise le Mar 2 Oct 2012 - 13:34

bonjour!
un mot rapide pour saluer les hydros enfin rencontrés sur l'elba Very Happy , merci pour les encouragements, au plaisir de vous croiser à nouveau. (météo de m....)

elise

Nombre de messages : 1
Date d'inscription : 10/08/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: ELBAMAN 2012

Message par Nico DD le Mar 2 Oct 2012 - 17:04

Juju, tu es en train de nous dire que :
1- Tu n'es pas allé te coucher la veille à 20h30 en n'ayant mangé que le quart de ta pizza... pale
2- Tu n'as pas vomi toute la nuit... No
3- Tu n'avais pas ta gueule de déterré le matin au réveil... affraid

Et tu crois qu'on va te croire !!!! A d'autres s'il te plait....

_________________
En vous remerciant.
avatar
Nico DD
Admin

Nombre de messages : 806
Age : 47
Localisation : Annecy
Date d'inscription : 26/11/2007

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

CR sportif : Heureusement il y avait l'orage !

Message par michel_ly le Mar 2 Oct 2012 - 21:53

Bah oui, parce que sans cet orage de fin d'après-midi, je me serai lancé dans le marathon final (et cela n'aurait pas été facile).

Samedi soir:

La météo est incertaine. Le samedi, nul sur l'ile n'a voulu nous répondre à son sujet. On se serait cru en Corse en train de mener une enquête policière. silent

Dans l'incertitude, et bien refroidi à Doussard, je décide de m'équiper avec collant et maillot Skins à manches longues.
Aussi, j'ai mis des pneus pluie gonflés à 6 bars seulement (pour 70 kg de sportif).
Ce n'est pas bon pour la vitesse, mais c'est plus sûr, et mon objectif est de finir pas abîmé.

Dimanche matin:

Du Gatosport et du thé...pas bon...mais il paraît que c'est bien.

Retrouvailles au départ natation avec Marion, Juju, Delphine, et Arnaud des Alligatos. Décontractés, on s'embrasse au moment du départ.

Mes lunettes sont étanches jusqu'au moment où on me tape dessus. Parti dans les derniers, j'ai du en énerver quelques-uns en chemin...je suis dans un gang de requins...mais ça passe. Penser à baisser la tête pour pas se faire scier le cou par la combi. Penser à viser les bouées seulement au sommet de la houle. Bref, c'est technique, mais c'est pas dur.

Longue transition (il faut enfiler les collants et manches longues de Skins...)

Premier tour vélo en environ 2H34 (jamais je n'ai été aussi rapide...)
Juju me double comme une flèche...comme d'habitude...

Second tour vélo en environ 2H45 (je commence à cogiter)

Résumé des fausses bonnes idées à ce stade:

Il fait 28°C et je suis bien habillé pour 18°C !
Je bois 1 litre par heure de boisson soit disant isotonique. En fait, elle est largement diluée, et je perds du sel en transpirant sous mes Skins. Je ne m'en aperçois pas. Normalement, je devrais avoir des crampes, mais comme j'ai fait un max d'étirements le dernier mois, les crampes ne viennent pas. Bien direz-vous peut-être. Mais sur le moment, je ne m'explique pas pourquoi je ralentis. Je mange à chaque ravito des glucides, des protides, et je le crois, de la boisson isotonique. Alors j'imagine que mon seuil aérobie est descendu de 160 pulsations par minute à 150. Donc je force encore moins et je ralenti encore plus...

Au 3ème tour, je pense que j'ai 2 pastilles de sel dans la poche, et je les avale. On ne sait jamais, ça peut marcher. Pas le temps d'en profiter vraiment. L'orage éclate dans la montée de Marciana, et de l'autre coté du col, c'est le déluge. Mais il fait (enfin) plus frais. Ma Skins est bien. Mes pneus pluie sont parfaits. Je retrouve progressivement une bonne "pêche". Je rattrape alors quelques courageux concurrents dans les descentes et les faux plats qui suivent, à très vive allure. A la fin, je roule aussi vite qu'au premier tour. Enfin, je le crois seulement, car mon compteur n'a pas supporté l'orage.

Dimanche soir:

Arrivée au parc dans les temps (mais je ne sais pas à quelle heure, faute de compteur...)
Je trouve mon sac de transition en Coton Développement Durable qui baigne dans une mare, sous la pluie battante. En pensant aux torrents que j'ai traversé à vélo, je décide de ne pas faire le marathon. Un semi passerait encore, mais pas 42 km les pieds dans l'eau. Les juges sont surpris que je rende mon dossard.

J'appelle Juju et Marion, qui finalement sont soulagés de ma décision. C'est ainsi qu'on reconnait ses amis. Ils pensent plus à vous qu'à la réputation du club, qui tout de même en prend un coup.

Dimanche nuit:

La pluie a cessé. Je pense longuement qu'en prenant les pastilles de sel plus tôt, j'aurais gagné un quart d'heure. Mais cela n'aurait rien changé...l'orage était là.

Lundi matin:

Même pas mal...donc j'étais bien resté sous mon seuil de 160, qui n'avait pas baissé. Donc c'était bien le sel qui manquait. J'y penserai la prochaine fois.

Bilan: Une course pas finie. Mais pas de blessure. La voix de la raison ?
avatar
michel_ly

Nombre de messages : 416
Age : 52
Localisation : Annecy
Date d'inscription : 12/01/2007

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

CR Pas sportif : Heureusement, il y avait l'orage

Message par michel_ly le Mar 2 Oct 2012 - 22:11

Bon, on savait que la météo ne serait pas bonne.

Alors, pourquoi y aller au lieu de rester ici ?

Avait-on l'espoir qu'on pourrait s'en sortir quand même ?

Non, cette année était l'année sans espoir, l'année matérialiste.

Le matérialisme n'empêche pas l'amitié.

Alors va pour l'aventure humaine. Durant le long voyage (mais mené d'une manière efficace par un JuJu motivé) on se raconte nos vies. Nos bons moments, et aussi les moments plus difficiles. Aurait-on eu le temps de discuter ainsi si nous n'avions pas été enfermés dans une voiture des heures durant ? Aurions-nous pris le temps d'écouter la sélection musicale (fort étrange) de JuJu Del Piero et Marion Coupat ?

Et sûrement, nous n'aurions pas vu les sourires de la fille de Christian et Débora (ils organisent Candia et ils étaient présents à Elbe).

Et cette leçon rapportée par Christian ? L'expérience est le plus dur des professeurs. Elle vous fait passer l'examen d'abord, et vous explique ensuite.

Et au delà des rivalités de clubs, les sourires de Delphine et Arnaud (des Alligatos), de Manu Séloi (curieusement inscrit à Beaune....) et de Elsa (de Villeurbane, un peu perdue à Elbe, mais, cela se voit, très courageuse)

Bon, il aurait idéalement fallu parler Italiano. Mais, personne n'est parfait.

Et la course ?

Alors, le matérialisme m'a fait décider d'arrêter. Certainement, si j'avais eu l'Espoir, j'aurais continué la course.

Ce soir d'orage, sans espoir, ayant abandonné la course, je n'ai pas non plus ressenti de déception.

Pas d'espoir, pas de victoire, pas de défaite, pas de déception.

Reste l'amitié. Very Happy
avatar
michel_ly

Nombre de messages : 416
Age : 52
Localisation : Annecy
Date d'inscription : 12/01/2007

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: ELBAMAN 2012

Message par fredo de st jo le Mer 3 Oct 2012 - 11:36

Quelle belle leçon tu nous donnes là....
Félicitations à toi pour tout ce que tu as fait et pour tout ce que tu feras...
Dans 2 ans à ELbe sur l'Iron avec toi....
Récupère bien et à très bientôt pour de nouvelles aventures...
avatar
fredo de st jo

Nombre de messages : 619
Date d'inscription : 01/09/2007

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: ELBAMAN 2012

Message par chris le Mer 3 Oct 2012 - 12:38

michel_ly a écrit:
Pas d'espoir, pas de victoire, pas de défaite, pas de déception.

En gros, si je comprends bien, tu manquais de motivation, quoi ? scratch
(désolé, je n'ai eu que 8 au bac en philo Crying or Very sad)

Bon, je te souhaite de retrouver l'Espoir pour la prochaine fois!
avatar
chris

Nombre de messages : 286
Age : 47
Localisation : Sevrier
Date d'inscription : 28/07/2007

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: ELBAMAN 2012

Message par Tonio le Mer 3 Oct 2012 - 13:17

Claude Brasseur dans Camping :
"Décidemment, c'est vraiment pas une année comme les autres ..."
avatar
Tonio

Nombre de messages : 1902
Age : 44
Localisation : Doussard
Date d'inscription : 27/03/2007

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: ELBAMAN 2012

Message par Lolo le Mer 3 Oct 2012 - 14:49

Comme dirait Kant : "Putain d'orage!..."
avatar
Lolo

Nombre de messages : 876
Age : 47
Localisation : Annecy-le-Vieux
Date d'inscription : 17/05/2007

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: ELBAMAN 2012

Message par michel_ly le Dim 7 Oct 2012 - 21:29

Je ne sais pas si Kant aurait été à Elbe. Je crois qu'il n'a pas quitté sa ville de Königsberg, en Prusse orientale (aujourd'hui en Russie).

Kant aurait sûrement réfléchi longtemps aux raisons de faire un Iron. Il aurait sûrement écrit un livre là dessus, ou bien il aurait posté un message sur notre forum....

Mais pour dire quoi...mystère !

Chris a raison...si l'on fait abstraction de raisons idéalisées, il est plus dur de se dépasser pour faire un Iron. De l'extérieur, cela ressemble à un manque de motivation. De l'intérieur, c'est en fait très neutre.

Mais je recommencerai. Mieux préparé, mon manque de motivation apparent aura moins de conséquence.

Cette année, il y avait un Italien (aussi anglophone) qui était végétarien et fier de l'être. Il avait environ 60 ans. Son challenge était de faire un Iron végétarien...

Comme quoi, le triathlon, c'est aussi une question métaphysique !

A+

Michel
avatar
michel_ly

Nombre de messages : 416
Age : 52
Localisation : Annecy
Date d'inscription : 12/01/2007

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: ELBAMAN 2012

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 3 sur 3 Précédent  1, 2, 3

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum